Manger une pomme le soir le

Alain Juppé Conseil Constitutionnel

Terrine de lapin gastronomique
Saturday, 03-Oct-20 20:18:05 UTC

Lettres d'un voyageur, Robert Laffont, 2006 Je ne mangerai plus de cerises en hiver…, Plon, 2009 La politique telle qu'elle meurt de ne pas être (Entretien croisé avec Michel Rocard, mené par Bernard Guetta), Paris, Lattès, 2010 L'avenir de la politique, Institut Diderot, 2014 Mes chemins pour l'école, Vers un nouveau monde, Paris, JC Lattès, 2015 Pour un Etat fort, Vers un nouveau monde, Paris, JC Lattès, 2016 Cinq ans pour l'emploi, Vers un nouveau monde, Paris, JC Lattès, 2016 Dictionnaire amoureux de Bordeaux, Paris, Plon, 2018 Les autres membres du conseil

Alain juppé conseil constitutionnel un

De la mairie de Bordeaux aux ors du Conseil constitutionnel, l'ancien Premier ministre va voir ses habitudes bouleversées. Et son train de vie augmenter. Indemnisé à hauteur de 5. 600 euros bruts par mois - le barème pour les villes de plus de 100. 000 habitants - dans son fief girondin, Alain Juppé va bientôt percevoir une rémunération largement supérieure. En tant que membre du Conseil constitutionnel, ses indemnités s'élèveront ainsi à 13. 300 euros nets environ. Une coquette somme qu'il touchera durant l'intégralité de son mandat rue de Montpensier, soit neuf années. ⋙ À lire aussi - Indemnités des élus: des députés proposent d'augmenter les "petits maires" De quoi voir venir… D'autant que "le meilleur d'entre nous" pourra ajouter à cette somme les différentes pensions liées à ses anciens mandats: maire de Bordeaux, député, adjoint au maire de Paris... Grâce à son nouveau statut de "sage", Alain Juppé aura le droit de cumuler son salaire avec l'ensemble de ses pensions, sans plafonnement.

Un Sage venu de LR et proche de LREM Avec cette nomination, La République En Marche acte un rapprochement de plus avec l'aile modérée des Républicains, dont Alain Juppé a longtemps été le champion. Le premier ministre Edouard Philippe est lui-même l'ancien bras droit du maire de Bordeaux et n'a jamais coupé les liens avec lui depuis sa nomination à Matignon. Très critique à l'encontre de Laurent Wauquiez et de l'évolution de l'ex-UMP dont il était le cofondateur, Alain Juppé n'avait pas renouvelé sa carte chez Les Républicains et s'est prononcé en faveur d'une large alliance avec la majorité présidentielle en vue des élections européennes. Encore récemment, Emmanuel Macron avait convié plusieurs anciens ténors du centre-gauche et du centre-droit, dont Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et Pierre Moscovici pour consolider son arc d'alliances tout en négociant des accords avec les partis MoDem ou Agir. Soumis à un devoir de réserve en tant que membre du Conseil constitutionnel, Alain Juppé ne pourra donc pas participer à la campagne des européennes.

POLITIQUE - La ville de Bordeaux va perdre son maire. Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a proposé le nom de l'ancien premier ministre Alain Juppé comme membre du Conseil constitutionnel. Selon LCI, l'édile de la préfecture de Gironde doit annoncer sa démission ce jeudi mais il a d'ores et déjà donné son accord. Il remplacera Lionel Jospin, entré en fonction en janvier 2015. Neuf membres siègent au Conseil de la rue Montpensier, actuellement présidé par l'ancien premier ministre Laurent Fabius, pour un mandat de neuf ans renouvelé par tiers. "Alain Juppé s'est toujours consacré au service de la vie publique. Par ses fonctions successives de député, de ministre, de premier ministre, mais aussi d'élu à la ville et à la Métropole de Bordeaux, ce grand serviteur de l'État et des territoires fera bénéficier de son expérience les gardiens de la Constitution", précise le communiqué du président de l'Assemblée nationale. "M. Alain Juppé est un homme d'État, fort d'une expérience de la décision publique, qui saura avec une véritable exigence républicaine garantir le respect des principes et des règles fondamentales de la Constitution de la République", plaide encore Richard Ferrand cité dans ce communiqué.

France 17:24 13. 02. 2019 (mis à jour 18:38 13. 2019) URL courte Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, sera nommé au Conseil constitutionnel. Cette décision politique a été prise par le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, et annoncée ce mercredi. Plus tard, Alain Juppé a fait savoir son intention de quitter son fauteuil de maire. Alain Juppé qui occupe actuellement le poste de maire de Bordeaux, a annoncé qu'il acceptait de siéger au Conseil constitutionnel. Plus tôt dans la journée, LCI avait fait savoir qu'il devait annoncer jeudi son intention de quitter son fauteuil de maire à la mairie de Bordeaux et qu'il avait été nommé au Conseil constitutionnel par Richard Ferrand. Par la suite, ces informations ont été confirmées. J'ai proposé la nomination de M. Alain Juppé au Conseil constitutionnel. Homme d'État fort d'une expérience de la décision publique, il saura garantir, avec une vraie exigence républicaine, le respect des principes et des règles fondamentales de la Constitution de la République.

Alain juppé conseil constitutionnel y

Politique L'ex-premier ministre a été proposé par le président de l'Assemblée nationale. L'ancien ministre Jacques Mézard a été désigné par Emmanuel Macron, et le sénateur (LR) du Cher François Pillet par Gérard Larcher. Par Jean-Baptiste Jacquin et Cédric Pietralunga Publié le 13 février 2019 à 17h07 - Mis à jour le 14 février 2019 à 11h20 Temps de Lecture 4 min. Alain Juppé, à la mairie de Bordeaux, le 11 octobre 2018. NICOLAS TUCAT / AFP Le Conseil constitutionnel va accueillir trois nouveaux membres, choisis par le président de la République et les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale. S'il n'y avait guère de suspense sur le choix de l'ancien ministre Jacques Mézard – par Emmanuel Macron – et du sénateur du Cher (Les Républicains) François Pillet – par Gérard Larcher –, Richard Ferrand, au Palais-Bourbon, a gardé le mystère jusqu'au bout. Alors que la rumeur annonçait le président de la Cour des comptes, Didier Migaud – un choix qui aurait été soufflé par le chef de l'Etat –, le président de l'Assemblée nationale a finalement décidé de proposer Alain Juppé, mercredi 13 février.

  • Alain Juppé quitte la mairie de Bordeaux pour rejoindre le Conseil constitutionnel
  • Alain juppé conseil constitutionnel en
  • Alain juppé conseil constitutionnel ii
  • Alain juppé conseil constitutionnel des

— Richard Ferrand (@RichardFerrand) February 13, 2019 ​ «J'ai décidé, il y a plusieurs mois, de ne pas me représenter à l'élection municipale de mars 2020. Je comptais annoncer cette décision au lendemain des élections européennes fin mai prochain. Ma nomination bouleversera ce calendrier», a déclaré Alain Juppé dans un communiqué, cité par l'AFP. Dans le communiqué, le maire de Bordeaux a évoqué le fait qu'il allait quitter ses fonctions à la mairie. De plus, il a affirmé qu'il expliquerait son choix lors d'un point de presse qui sera tenu ce jeudi 14 février. © REUTERS / Vincent Kessler «C'est avec une profonde émotion que je me prépare à quitter mes fonctions de maire et de président de la métropole de Bordeaux qui m'ont procuré tant de bonheur. Je donnerai mes raisons aux Bordelais lors d'un point de presse» jeudi, ajoute-t-il. Cette proposition de nomination au Conseil constitutionnel doit encore être soumise à l'approbation de la commission des lois constitutionnelles de l'Assemblée, la semaine prochaine.

C'est donc sur le plan moral que se porte le débat. "Au regard de sa condamnation pour emplois fictifs et du contexte actuel de défiance généralisée envers élus et institutions, la nomination d'Alain Juppé au Conseil constitutionnel est-elle habile? ", questionne l'historien Corentin Sellin, sur Twitter. Quels que soient ses grands services politiques rendus à la Nation, au regard de sa condamnation pour emplois fictifs et du contexte actuel de défiance généralisée envers élus et institutions, la nomination d' #AlainJuppé au #ConseilConstitutionnel est-elle habile? — Corentin Sellin (@CorentinSellin) February 13, 2019 Pas d'obligation d'un casier vierge pour les élus? "Il n'avait pas été question d'un truc comme: "tu dois avoir un casier judiciaire vierge" pour être élu? ", s'interroge une twittos. C'était effectivement l'un des axes du tout premier chantier du président Emmanuel Macron en 2017. La loi "pour la confiance dans la vie politique" devait instaurer l'obligation d'un casier judiciaire vierge pour les élus.